Toute une histoire de coings

 

Cette année encore, j’ai voulu refaire ma désormais traditionnelle confiture de coing au thym et à la cannelle. Nadia m’a proposé d’acheter un cageot de coings chez son voisin, qui d’après mes calculs, devait faire 12-13 kg. Ce qu’elle m’a ramené le lendemain a largement dépassé mes attentes, puisqu’il y avait au moins 25 kg … Nous avons donc retroussé nos manches, et nous avons transformé 18 kg en confiture. Il a fallu chercher 3 couffins de thym dans la montagne derrière la maison…

Le résultat : plus de 50 pots de confiture et un placard bien rempli. C’est sûr, cette année, on ne manquera pas de confiture de coing…

Mais il restait toujours une jolie quantité, et pas question de les jeter… alors, je me suis lancé dans la pâte de coing, ce qui est une première pour moi.

Mais bon, il me restait encore une belle quantité de coings, du coup, j’ai préparé des coings confits – c’est un vrai délice, d’une belle couleur rouge-ambrée… (à tel point que je serai presque tenté de racheter des coings pour en faire un peu plus).

Et shh, j’ai aussi préparé du vin de coing, mais il faut encore attendre 3 mois au moins avant de pouvoir le déguster.


Published on: mardi 22 janvier 2019  -  Filed under: Agenda local